2 minute(s) de lecture

Au début de l’année, j’ai interpelé mes managers: “J’ai été retenu au Camping des Speakers”!

Unanimement, j’ai eu la même réponse: “Le QUOI ???!!!”

Oui j’en conviens le titre peut paraître à première vue tout sauf sérieux. Il faut dire que le lieu est un camping en Bretagne dans le golfe du Morbihan.

Et pourtant !

La programmation était de qualité et a tenu ses promesses.

Je vais essayer de retranscrire quelques sujets qui ont retenu mon attention. J’en oublierai sans doute beaucoup. Je m’en excuse d’avance.

bollinette

Tout d’abord, l’intérêt de cette conférence réside, selon moi, au-delà des talks donnés.

Le cadre atypique (un camping dans le Morbihan), des conférences slideless données en extérieur en mode “feu de camp” a eu le même effet, enfin il me semble, sur tous les participantes et participants qu’ils soient speakers ou non.

Chose originale que j’ai pu constater lors de ces talks, on passait beaucoup de temps à échanger avec les speakers pendant leur présentation. C’était génial pour les spectateurs, peut-être un peu moins pour la gestion du timing :).

Vous l’aurez compris. L’environnement mis en place par les organisateurs permettait de réels échanges… Et on avait le temps de le faire.

Ensuite, la programmation donnait la part belle à des sujets non techniques.

Par exemple, j’ai enfin pu voir la conférence de mon ancienne collègue Fanny Klauk : “Rendez l’agilité aux développeur(se)s !” qui, au travers d’une histoire dont est le héros, a mis en évidence les travers des (grosses) organisations. Les solutions sont “naturelles” dans la théorie, mais permettent de donner plus d’agilité et de sens aux développeurs.

Un autre sujet “non technique” m’a très intéressé, c’était “Le voyage du héros de l’IT” d’ Olivier Beautier. Après nous avoir présenté le guide du scénariste de C. VOGLER, on a construit une histoire d’une développeuse. Au travers de cette histoire, on a pu voir entre autres l’importance du mentorat dans notre métier.

Puis, j’ai vu la conférence d’A. PENA “Java à la vitesse de la lumière grâce au Graal !”. Il a présenté GraalVM, une comparaison avec HotSpot et les perspectives d’évolution de cette JVM. Nul doute que le mode natif sera de plus en plus utilisé dans les prochaines années.

Ensuite, avec D. APARICIO, nous avons pu voir les travers d’une (mauvaise) modélisation de données au travers de son retour d’expérience “Au secours 😨! J’ai un homonyme !! “ Il a illustré l’importance de bien modéliser pour ne pas avoir que le nom et prénom comme identifiants dans un système par ex. ainsi que les impacts dans la vie courante.

Vous l’aurez compris, il y avait beaucoup de conférences intéressantes qui donnaient lieu à des discussions tout aussi passionnantes.

Last but not least, j’ai eu la chance de présenter les katas d’architecture, comment les mettre en œuvre et quels sont les bénéfices qu’on peut en tirer. Je tiens à remercier Julien TOPCU et Craft Records pour l’accompagnement dans la préparation.

Vous pourrez trouver les slides sur ma page speackerdeck.

Pour finir, je conseille cette expérience à toutes les personnes qui veulent apprendre, échanger dans un environnement convivial et zen.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, sachez qu’il y a également des mashmallows.

Avec cet argument massue, on devrait convaincre les plus sceptiques! ;)

mashmallow

Merci encore aux organisatrices et organisateurs pour ces deux jours.

À l’année prochaine !!

Laisser un commentaire