J’ai essayé d’être joyeux … je pense redevenir intrépide

Comme beaucoup de monde j’ai profité de cette nouvelle version d’ubuntu linux pour faire une réinstallation propre. J’ai tout reformaté en ext4, passé en amd64 car désormais, il y a des plugins flash et java utilisables pour cette plateforme.

Malheureusement, après quelques tests de manipulation qui étaient positifs ( temps au boot, rapidité d’exécution , …) je suis obligé de downgrader vers la version précédente. Dès que je mets un cd audio dans mon lecteur dvd ( qui est en mode esclave car on graveur et en maître ) ca gèle complètement le système qui ne me laisse que le reboot comme échappatoire 🙁 .

J’ai essayé de lancer quelques bouées ici ou . J’attends encore une semaine pour voir si j’arrive à résoudre ce problème. Est ce HAL, xorg, le noyau ou Obi-Wan Kenobi ? Ce qui est bien avec ce genre d’erreur c ‘est que les logs sont inexistantes 🙁 .

Je me donne encore une semaine ou deux pour voir. Après je retournerai sur la version précédente.

EDIT: la beauté du libre et d’une communauté :-). Merci à _nox_ qui m’a aidé à résoudre ce problème!

Installation du bouquetin intrépide sur un ordinateur portable ACER Aspire 5520

Après quelques déboires avec le SAV d’ACER, me voici à installer le bouquetin intrépide sur cet ordinateur portable.

Je ne vais détailler que les actions supplémentaires que j’ai réalisé. La documentation ubuntu à ce sujet est déjà bien fournie!

Synthèse du support matériel

Composant Statut Commentaires
CPU OK
Résolution 1024×768 OK
Carte vidéo OK L’accélération graphique et les animations COMPIZ fonctionnent
Hibernation OK
ACPI OK
Mise en veille prolongée OK
Disque dur OK
Combo graveur OK
Carte Ethernet OK
Modem A TESTER J’ai même pas cherché ou était la prise 😀
WIFI OK J’ai utilisé ndiswrapper. Voir ci-dessous
USB OK
Carte audio OK
PCMCIA A tester
Bluetooth NOK
Ports VGA A tester
Touches spéciales OK

Installation du wifi

Je n’ai pas réussi à faire fonctionner le wifi avec le module ath5k et ath_pci. L’interface était bien la mais je n’arrivais pas à scanner mon routeur wifi. J’ai pourtant suivi les différentes manipulations décrites sur cette page. Mon dernier espoir résidait dans ndiswrapper

Je l’ai installé comme indiqué dans la documentation.

Après j’ai effectué les actions suivantes :

Ajouter le module ndiswrapper dans le fichier /etc/modules, puis créer le fichier /etc/modprobe.d/blacklist-atheros

Comme indiqué dans la documentation, j’ai désactivé les modules atheros via la blacklist de modprobe et installé ndiswrapper dans le fichier /etc/modules.

Quelques logiciels supplémentaires installés

Linux On Laptops TuxMobil - Linux on Laptops, Notebooks, PDAs and Mobile Phones

Vente liée : Remboursement de Windows Vista OEM pour un portable ACER

je suis désolé d’infliger ca,mais bon les blogs servent aussi à mettre les coups de gueule. Et le dernier concerne Ubuntu, les logiciels libres et plus particulièrement la vente liée.

Mes parents ont acheté un ordinateur portable. Je leur ai conseillé de se faire rembourser Windows et installer Ubuntu Linux. La somme remboursée par ACER pour un Windows Vista Premium est de 60 €.

La procédure est expliquée sur leur site. C’est géré par fax essentiellement. Malheureusement, les contraintes imposées sont semble t-il (trop ?) restrictives. Sur le site du SAV ils indiquent que l’ordinateur doit être acheté moins d’un mois avant de contacter le SAV ; ce qui était mon cas. Après une bonne dizaine de mails, et quelques fax Une contrainte qui m’empêche d’être remboursée m’a été donnée par le SAV (qui elle n’était pas déclarée sur leur site):

Cher client,

votre demande pour le remboursement du sytème d’exploitation a été réceptionnée. Celle-ci ne pourra etre acceptée, car la date de fabrication de votre produit est de début 2008. Merci de bien vouloir vous renseigner auprès de votre revendeur.

Pour toute information commerciale avant vente, nous vous invitons à contacter le service auprès de la hotline (joignable du lundi au vendredi de 9H à 18H30) au 08.25.00.22.37 option 2.

Bref, pour se débarasser de la patate chaude et éviter de rembourser windows, on peut inventer tout ce qu’on veut 🙁

Configurer lar webcam de l’ ACER ASPIRE 5100

alleluiah !!!!!! paix sur terre aux hommes de bonne volonté !!

Me suis je convertit ? non – faut pas déconner quand même – mais la ca tient du miracle ! J’ai réussi à faire fonctionner la webcam de mon ordinateur portable sur Ubuntu Linux:-).

warning.png La manip n’est pas stable du tout ! Si vous l’appliquez sur votre matériel, c’est à vos risques et périls !!

Pré requis

Il faut récupérer par subversion les sources du projet m560x driver et compiler les sources. Pour préparer ces actions, il faut installer les paquets build_essential, subversion et linux-headers-generic.

Environnement

J’ai appliqué cette procédure sur l’environnement suivant :

  • Distribution : Ubuntu 8.10 32BITS
  • kernel : 2.6.27-11-generic

Récupération des sources

Compilation

Chargement des modules

dans les logs

Pour tester :

J’ai utilisé cheese. Voici une photo prise avec la webcam : 2009-01-23-234029.jpg

Super n’est ce pas ? 🙂

Limitations

Les modules compilés ne sont pas installés dans le kernel. Pour faire simple, à chaque fois que vous aurez besoin de la webcam, il faudra réaliser les étapes de chargement des modules –> je n’ai pas (encore ?) réussi à automatiser ces actions. De plus, à chaque maj de kernel (paquet linux-image…) il faut répéter cette procédure.

Ajouter picasa dans les écrans de veille Ubuntu

Google picasa ne gère plus les écrans de veille depuis le passage de xcreensaver à gnome-screensaver. Ca fait donc une paye . Je sais qu’il existe d’autres solutions telles que f-spot, le slideshow standard, … mais je souhaitai quand même utiliser cette fonctionnalité de picasa ( je sais c’est pas libre , ca pue, etc etc ; mais pour l’instant c’est le meilleur outil que j’ai trouvé dans ce domaine).

Si on lit leur FAQ on voit que l’on peut quand même executer la commande /opt/picasa/bin/showpicasascreensaver.

Les utilisateurs de picasa trouveront donc grisés les élements relatifs à la configuration de l’écran de veille dans ce dernier. Voici après quelques recherches sur le net et dans les fichiers de configuration un tuto pour installer l’écran de veille picasa dans l’environnement Gnome.

warning.png ATTENTION: Cette manipulation n’est pas standard et peut mettre à mal votre système!

Dans Picasa

Ajouter des photos dans l’album écran de veille

Création du raccourci

Créer le fichier de thème

Et renseigner les valeurs suivantes :

Maintenant nous devons renseigner la commande picasaslideshow. Pour ce faire, nous devons créer le fichier suivant : /usr/lib/gnome-screensaver/gnome-screensaver/picasaslideshow

Et maintenant voici la commande fournie par google:

Pour tester

Il faut redémarrer gnome-screensaver

Configurer l’écran de veille par le menu système > préférences > écran de veille Capture-Preferences_de_l__economiseur_d__ecran.png

Pour tester, soit vous attendez le délai d’application de l’écran de veille, soit vous lancez la commande suivante :

Sun fournit un plugin 64 bits pour gnu/linux

Après le début du support 64 bits d’ Adobe Flash, des prémices de wine 64, voici Sun qui fournit désormais un plugin java 64 bits pour GNU/Linux. A mon avis, ca en est encore aux prémices. La version fournie sur le site de Sun est soit une tarball à installer soit même, soit un fichier RPM.

Que reste t’il à passer en 64 bits? Quelques codecs videos et drivers? En tout cas c’est une bonne nouvelle pour le support 64 bits sur GNU/Linux et Ubuntu/Linux par la même occasion. D’ici un an peut être, je repasserai mes stations de travail vers la version ubuntu amd64 🙂

Suppression du double motd lors d’une connexion sous SSH

Un petit truc assez embêtant qui nuisait à l’esthétique de ma console SSH 🙂 : J’avais le motd et les stats de ma station UBUNTU affichés deux fois. Après quelques recherches sur Internet, il est apparu que ce comportement était du à la mise à jour d’openssh et du conflit avec pam_lastlog.

Un exemple du souci :

<mode démago> Je sais : vous allez me dire ca fait une plombe que j’ai trouvé la solution ou qu’une autre personne en parle …. mais bon j’ai décidé aujourd’hui de m’occuper de ce problème gravissime et désire apporter ma contribution à la communauté </mode démago>

Pour modifier et ne garder qu’une seule occurrence, aller dans le fichier /etc/ssh/sshd_config, s’assurer de la configuration du démon de ssh

Puis aller dans le fichier /etc/pam.d/sshd et désactiver la ligne suivante

Quelques améliorations de la version Ubuntu 8.10…

… que j’ai particulièrement apprécié! 🙂

Après une mise à jour qui s’est déroulée sans trop de problèmes, j’ai noté quelques améliorations de la dernière version d’Ubuntu Linux 8.10

1 Le support « natif » AIGLX pour les cartes ATI utilisant FGLRX ça c’est une révolution. Plus besoin d’utiliser XGL pour avoir le cube. J’ai simplement utilisé le gestionnaire d’apparence du bureau et sélectionné l’effet visuel « Extra »

2 l’ Applet de changement rapide d’utilisateur Fusionner l’applet de changement d’utilisateur le bouton de déconnexion est une bonne idée 🙂

3 network-manager

4 nautilus les onglets, la présence d’un bouton d’éjection des supports amovibles améliore l’ergonomie

Je suis sur qu’il y a d’autres évolutions majeures que j’en ai omis pas mal. J’ai juste marqué celles qui me sont sautées aux yeux à l’utilisation juste après un upgrade

Configurer et utiliser PostgreSQL pour Amarok

Pour ces soucis de performance, de volumétrie et peut-être pour le fun et se la pêter 🙂 on peut paramétrer Amarok pour qu’il utilise MySQL ou PostgreSQL plutôt que la base de données standard SQLITE.

Pré-requis

Installation de postgreSQL

L’installation est décrite dans le wiki

Création d’une base de données AMAROK

S’identifier avec l’utilisateur postgres ( ou utiliser un client du type pgadmin3=pgadmin3|fr]). Créer un utilisateur ‘simple’ (qui n’ a pas le droit de faire grand chose sauf ce que l’on a besoin …)

Créer la base avec pour propriétaire amarok

Modifier le fichier /etc/postgresql/8.3/main/pg_hba.conf

Changer l’attribut md5 en trust . La restriction étant déjà effectuée par l’adresse IP. Je sais ce n’est pas très/trop sécurisé. Mais, bon pour ceux qui le pensent sachez qu’il existe toujours la possibilité d’une authentification LDAP ou MD5 …

Redémarrer le SGBD pour que les modifications soient prises en compte:

Spécifier les informations de la nouvelle base de données dans Amarok.

Dans le menu Configuration > Configurer Amarok : Capture-Amarok1.png

Puis aller sur Outils>Analyser de nouveau la collection Capture-Amarok2.png

Et hop, bybye SQLITE et Enjoy 🙂