Installation d’un disque SSD sur mon PC équipé de Debian Jessie

Après 6 ans de bons et loyaux services, mon PC commençait à fatiguer un petit peu. J’ai donc décidé de m’équipe d’un disque SSD. J’ai souhaité conserver mon ancien disque et répartir selon les besoins les données entre les deux.

Voici les étapes de l’installation , de la configuration et des optimisations effectuées.3319_ssd-2

Références

Je me suis appuyé principalement sur les documentations Debian et Ubuntu. Elles sont vraiment bien faites. Je vous les conseille 🙂

Montage du disque SSD

Afin d’optimiser le montage et de limiter les I/O sur le disque SSD, il faut ajouter l’option noatime au montage du disque.

Voici le contenu de mon fichier /etc/fstab

Alignement du disque

On peut paramétrer le montage du disque avec l’option discard ou comme ici, utiliser la commande fstrim et la lancer via un cron. J’ai choisi la deuxième option ( cron hebdomadaire )

Paramétrage de certains répertoires

Répertoire TMP en mémoire

Une des bonnes pratiques est de ne pas mettre les répertoires qui ont des contenus qui ne cessent d’être modifiés (ex. /tmp, /var ) . Pour ça il y a deux stratégies, l’une de mettre en mémoire les espaces souhaités (dans mon cas le /tmp ) ou sur un disque classique (le /var ).

Tout d’abord, il faut activer la fonctionnalité via le fichier /etc/default/tmpfs

puis monter le répertoire /tmp en mode tmpfs

Répertoire /var

J’ai décidé d’externaliser le répertoire /var dans mon ancien disque

Pour monter le répertoire au démarrage, il faut utiliser la fonctionnalité « bind » dans le fichier /etc/fstab.

Montage des différents disques au démarrage

Par défaut, mon ancien disque n’est pas accessible. J’ai donc utiliser gnome-disks pour configurer les partitions et les rendre accessibles au boot.

Répertoires des utilisateurs

Pour tous les utilisateurs, j’ai externalisé les éléments suivants :

  • répertoire .cache
  • répertoires Downloads, Documents, Desktop, Musique,Vidéos

Ils sont liés par des liens symboliques.

Conclusion

Il n’y a rien de vraiment compliqué. Je ne sais pas si ces étapes sont obligatoires, mais je me suis dit que quitte à réinstaller le système, autant bien le faire 🙂

Si vous voyez des choses à améliorer et/ou corriger, n’hésitez pas à le mettre en commentaire 🙂

2 réponses à “Installation d’un disque SSD sur mon PC équipé de Debian Jessie

  1. Merci pour le tuto, notamment sur comment éviter de mettre le /tmp sur le SSD.
    Il semble qu’une pratique de sécurité importante soit de ne jamais écrire la clé privée GPG en clair sur le SSD, car elle n’est jamais effacée et donc quiconque a accès au disque peut la récupérer.

    J’avoue être débutant comme debianiste, et donc ne pas comprendre si ta solution suffit à cela ou s’il faut absolument avoir un disque dur en parallèle? Et comment configurer dans ce cas?

    Quand on créée le couple de clés avec GPG en ligne de commande, la clé est écrite où? Ou il est possible de la chiffrer avant même de l’écrire?

    Ensuite, lorsqu’on la déchiffre pour l’utiliser, la version en clair n’est présente qu’en mémoire ou elle est sur le /tmp (qui est lui en mémoire dans ta config), ou encore ailleurs?
    Si je l’écris sur un disque normal, comment vérifier qu’elle est bien effacée ensuite (il est possible avec le matériel adéquat de lire des données effacées et réécrites 7 fois, apparemment)? Et sur une clé USB (tails par exemple)?

    Par ailleurs tu utilises ext4 (un format journalisé), cela ne va pas flinguer le SSD?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *